Formation au conte

contes-GRAINES-D'HISTOIRESRaconter aux tout-petits

Cette formation « raconter aux tout-petits » a été mise en place dans le cadre d’un projet avec l’association ACALJ et le relais d’assistantes maternelles (RAM) d’Aubenas.

Formatrice : Alexandra Ré
Public : Assistantes maternelles, éducateurs et animateurs pour la petite enfance, enseignants, bibliothécaires
Rythmicité : La formation a une durée totale de 24 h.

EN SAVOIR +

alexandra-re-conteuse

Le conte au collège

Formatrice : Alexandra Ré

Voici deux propositions, fruits de mes expériences en collèges. La concertation permettra d’enrichir et de compléter la proposition de base. Chaque projet est unique.

Le bain de contes…
Les projets débutent par l’écoute d’histoires (Un à quatre spectacles de contes, suivant les possibilités de temps et de budget.) Les élèves s’imprègnent du conte dans son oralité avant d’être eux-mêmes acteurs et créateurs….

EN SAVOIR +

alexandra-re-contes7Initiation à l’art de conter

Public : amoureux des contes, bibliothécaires, enseignants, éducateurs, animateurs
Formatrice : Alexandra Ré

Le travail proposé se fait autour des axes suivants :

Le conte, un art de l’image 
Le conteur est « un cinéaste de la parole. « Le conteur nous raconte une expérience qu’il traverse, dont il se souvient dans l’instant. Il ne se souvient pas avec des mots, Il se souvient avec des images, des sensations, des perceptions. Il se souvient avec les cinq sens.
Pour entrer dans une histoire et la raconter, il s’agira de développer une posture de témoin. Plusieurs conteurs traditionnels témoignent de cette pratique : Le conteur se place derrière le personnage du conte et regarde « au-dessus de son épaule » pour voir le conte se dérouler…Une image, c’est futile ! Il faut la réinvestir, la reconstituer matériellement . Il faut que cela soit. Il s’agira de chercher au maximum la VISION CONTINUE. (Il y parfois des trous, des flous dans le film ! )….

EN SAVOIR +

 

%d blogueurs aiment cette page :